Les volontaires à l’honneur chez Surfrider Foundation Maroc

En 2014, Surfrider Foundation Maroc recevait son accréditation pour recevoir les jeunes volontaires européens. Cette accréditation permet depuis à l’association d’accueillir des jeunes en Service Volontaire Européen (SVE) dans le cadre du programme Erasmus + mené par la Commission Européenne. Chaque jeune européen de 17 à 30 ans peut participer au SVE, sans considérer sa formation et ses qualifications. Les jeunes doivent être agrées par une organisation d’envoi dans leur propre pays qui les aide à trouver une organisation d’accueil à l’étranger qui leurs convient. Les organisations qui participent au SVE travaillent dans différent domaines comme l’éducation, la protection d’environnement, l’art, la culture, le sport et la santé… La Commission Européenne prend en charge le financement du SVE. Ainsi, l’organisation d’accueil et le volontaire reçoivent un montant permettant de couvir tous les coûts du volontariat (transport, hébergement, nourriture, argent de poche, coordination, cours de langue, etc).

Cette année SFM reçoit deux volontaires : Johannes et Thibaut. Ils ont choisi le Maroc pour effectuer leurs services et c’est avec grand plaisir que nous les avons accueilli et intégré à notre équipe!
Johannes Winckler est un jeune de 18 ans qui habite à Vienne en Autriche. Il nous a été envoyé par l’association Grenzenlos, une structure autrichienne qui encourager la mobilité des jeunes. Il a passé son bac l’année dernière et a rejoint notre équipe en octobre 2016. Dynamique et curieux, il a très vite intégré les projets de notre ONG.

SVE

Surfrider Campus Tour 22 avec l’équipe SFM – Escale Imssouane

Durant sa mission de 10 mois, il aura notamment eu l’occasion d’animer des séances de sensibilisations auprès des scolaires et de participer à d’importants événements (COP22 à Marrakech,  Forum de la mer 2017 à El Jadida,  Initiatives Océanes dans la région d’Agadir). Ces missions lui auront permis de visiter plusieurs villes du Maroc et d’observer la côte marocaine de différents points de vue! Il aura également participé à la réalisation du projet « éco-ambassadeur » et aux recherches dans le cadre du montage du nouveau projet « Agadir Port Bleu ».

Sa mission se termine bientôt, il quittera Agadir pour entamer ses études supérieurs de droit. Durant toute cette période, il aura su montrer son engagement avec enthousiasme. Nous lui avons posé quelques questions sur son expérience avec Surfrider Foundation Maroc.

C’est quoi le service volontaire européen pour toi ?

Pour moi, l’idée du service volontaire européen est de découvrir et de travailler dans un pays étranger. Le programme SVE existe dans toute l’Europe mais aussi dans certains pays nord-africains et du Proche-Orient. Dans mon cas, mon choix de lieu où j’effectue mon SVE était très important pour moi. Je voulais partir loin de l’Autriche et de l’Europe centrale pour vivre dans un monde différent, de préférence dans un pays musulman. 

SVE

En réunion avec les responsable de la chambre des pêches maritimes – Salon Haleutis 2017

Pourquoi s’engager auprès d’une association ?

Une association représente la société civile et est à but non lucratif. Il est motivant de s’engager pour des causes justes sans motifs économiques. De plus, souvent les associations traitent des sujets pour lesquelles l’état ne s’engage pas assez. En travaillant dans une association, on entre souvent en contact direct avec la population du pays, dans mon cas avec des enfants et des jeunes dans des écoles par exemple. Ces rencontres sont très enrichissantes!

SVE

Johannes anime une séance de sensibilsation auprès des élèves de l’école Eric Tabarly – Essaouira

Quelles sont les difficultés que tu as pu rencontrer ?

Les difficultés consistent premièrement en problèmes de communication car la langue et  la façon de s’exprimer sont très différentes de l’Autriche. Au Maroc et dans la région d’Agadir, la plupart des gens parlent arabe ou amazigh des langues très différentes de l’allemand. Il y a bien sur également des différences culturelles, par exemple il n’existent pas de souks ou de grand taxis collectifs en Autriche mais plutôt des supermarchés et des tramways/métros. Mais au fur et à mesure, on s’habitue et on découvre plein d’avantages. Il faut du temps pour comprendre la façon de travailler, ainsi que les spécificités de l’association et du pays (identité, fonctionnement). J’ai aussi mis du temps pour me familiariser avec la hiérarchie dans le monde du travail ainsi que la relation entre les citoyens et les autorités. 

SVE

Johannes a partcipé à l’initiative océane-ImiOuaddar

Quel conseil donnerais-tu aux futurs SVE qui rencontreront les mêmes difficultés? Comment les surmonter ?

Je pense que si on a un esprit assez ouvert, on peut s’intégrer dans n’importe quelle équipe ou société. Il est indispensable de parler et d’échanger pour comprendre, s’intégrer et résoudre ces problèmes. À mon avis, il est utile de pouvoir en parler avec quelqu’un qui comprend la situation et qui est sur place – avec mon collègue Thibaut par exemple. Les échanges avec les autres volontaires au Maroc m’ont aussi  beaucoup aidé – en général je conseillerais de se rapprocher des autres volontaires du pays et d’organiser des rencontres. C’est aussi une bonne occasion pour voir du pays et découvrir d’autres régions. Enfin, il faut être diplomatique, ne pas réagir de façon impulsive et être patient (parfois très patient)!

SVE

Le volontariat permet de participer à des activités très diverses – l’incitation au surf avec des collègiens par exemple.

Surfrider Foundation Maroc invite tous les jeunes à s’engager dans ce service qui est riche en expérience, échange, aventure, volontariat, rencontres…

Gaya, Mikhael et Youssouf, 3 jeunes ambassadeurs de l’engagement citoyen envoyés par France Volontaires ont réalisé une vidéo sur les missions des volontaires chez Surfrider Foundation Maroc.

Comment faire un SVE ?

  1. Trouver une structure d’envoie locale qui est prête à t’envoyer comme volontaire.
  2. Trouver une structure d’accueil à l’étranger (souvent des associations) dont son travail est intéressant : tous les pays de l’Europe plus des pays de la région méditerranéenne et eurasiatique comme le Maroc, la Tunisie, Palestine, Israël, la Géorgie, Azerbaïdjan par exemple participent au programme SVE. Pour trouver une structure d’accueil, je conseille de consulter le site https://europa.eu/youth/volunteering/evs-organisation_en de l’UE.
  3. Poser sa candidature auprès de l’association d’acceuil.
  4. Soit la structure d’envoie demande des fonds auprès du programme ERASMUS + géré par la Commission Européenne, soit les fonds sont déjà prêts à disposition.
  5. Une fois le projet est accepté et financé, il ne reste qu’à régler quelques derniers détails (papiers, visa, assurance, vol, etc.) et à commencer son SVE.

SVE

Forum de la mer 2017

« La Mer, notre richesse » : la 5ème édition du forum de la mer s’est tenue du 3 au 8 mai à la ville d’El Jadida et a une nouvelle fois mis en avant l’Océan et l’importance qu’il représente. L’événement était organisé par le cabinet conseil Eganeo et l’ONG Planète citoyenne, qui confirment leur ambition environnementale de conservation du patrimoine océanique.

Forum de la mer 2017

Le forum a été l’occasion pour le public de découvrir ou de redécouvrir l’importance de la richesse marine à travers des rencontres, conférences, séances plénières, ateliers d’experts nationaux et internationaux, projections de films, activités culturelles, sportives et éducatives. Le public jadidi s’est montré curieux et était au rendez-vous pour profiter d’un événement au programme riche.

Surfrider Foundation Maroc a répondu présent pour la quatrième année consécutive. Lors de la conférence « SET UP FOR THE SEA », la responsable communication de Surfrider Maroc, Rkia DROUICHE, est intervenue aux côté de Simon BERNARD (Co-fondateur de Plastic Odyssey),  de Saad ABID (Fondateur de l’association “Bahri Dima Clean”) et de Badr IDRISSI (Co-fondateur et Président Directeur Général de Smarter Life Innovations) pour parler de son expérience et de son engagement en faveur de la protection de littoral. Les intervenants ont également évoqué les grands projets, actions et initiatives qui sont organisés en faveur de la préservation des mers, et le littoral.

Forum de la mer 2017

Dans l’archipel des enfants, lieu où étaient regroupés les différents stands dédiés aux plus jeunes, plusieurs actions ont été menées entre art, peinture, initiations à la plongée, cirque, etc.
Surfrider Foundation Maroc y a pour sa part mené des séances de sensibilisation sur le thème de la protection du littoral au cours desquelles les enfants ont découvert la notion de littoral. Les intervenants SFM ont également détaillé aux participants les sources des déchets, de la pollution marine, la durée de vie des déchets ou encore les éco-gestes à adopter pour protéger l’environnement. En parallèle des séances de sensibilisation, les enfants ont appris en s’amusant grâce un jeu ludique « le pollueur », qui leur a permis de mieux comprendre la problématique de la pollution sur le littoral et les plages ainsi que les conséquences de cette pollution.

Forum de la mer 2017

Pendant 3 jours, l’équipe pédagogique de Surfrider a pu sensibiliser près de 500 enfants ! Cette année SFM a constaté que les enfants sont de plus en plus sensibilisés à la question de l’environnement.

Merci aux organisateurs du Forum de la Mer d’El Jadida. Merci à tous les volontaires qui étaient présents sur l’Archipel des Enfants.
Et enfin, merci à tous les visiteurs curieux qui sont venus nous poser des questions et ouvrir d’intéressants débats !

 

Agadir: « la Faim du Monde »

Baptiste Dubanchet​, l’initiateur et le porteur du projet « la Faim du Monde« , était l’invité spécial de Surfrider Foundation Maroc. Son projet, pédaler de Paris à New York en ne se nourrissant que de produits périmés qu’il a en partie lyophilisés. Il est allé de Paris à Agadir à vélo, puis il traversera l’Atlantique en pédalo. L’objectif est de dénoncer le gaspillage alimentaire en demandant notamment le retrait des DLUO (Date Limite d’Utilisation Optimale), une pétition est disponible en ligne :

surfridermaroc_faimdumonde

Baptiste Dubanchet ​: la Faim Du Monde

 

Baptiste a accompagné l’équipe de SFM lors d’une séance de sensibilisation au lycée Anoual d’Agadir. Il y a présenté ses voyages passés et à venir lors desquels il ne se nourrit que d’aliments périmés. Les élèves se sont montrés curieux mais avant tout intrigués par ce français prêt à traverser l’Atlantique en pédalo pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Les échanges autour des défis alimentaires et de la pollution ont été constructifs et ont permis aux élèves d’en apprendre davantage sur ces thèmes.

Parce que le gaspillage alimentaire provoque de nombreuses pollutions inutiles et est en grande partie responsable de la faim dans le monde, SFM souhaite apporter son soutien au projet La Faim Du Monde.

Bon voyage !

Suivez son projet sur son site internet.

L’interview de SFM avec Baptiste résume son aventure, ses objectifs, et ses futurs projets Laughing

Initiative Océane -Tifnit

Le 9 avril dernier, plusieurs associations se sont donné rendez-vous avec les habitants de Tifnit pour une journée dédiée à l’Océan et aux sports nautiques. L’initiative avait été prise par l’association Ayadi Llkhir en partenariat avec Surfrider Foundation Maroc, Auscab Chtouka Ait Baha, Association Tifnit surf, la coopérative des pécheurs Tifnit et l’association Tizratin.

Initiative océane_TIFNIT_SurfriderMaroc

Nettoyage de plage

Le village de pêcheur de Tifnit est situé à 40 km au sud d’Agadir, au cœur d’un environnement remarquable, avec ses plages sauvages bordées de dunes et de falaises. L’endroit est connu mondialement par ses spots du surf.

Comme toutes les plages du monde, cette magnifique plage sauvage souffre malheureusement de la pollution. C’est la raison pour laquelle les associations régionales et locales ont mené une grande action consacrée à la protection du littoral. L’événement s’est déroulé sous forme de nettoyage, de sensibilisation à l’environnement marin, de jeux ou encore d’initiations au surf menées par les jeunes de l’association Tifnit Surf.

Initiative océane_TIFNIT_SurfriderMaroc

La solidarité est le titre de cette initiative

Quelques chiffres de cet événement :

  • 130 participants.
  • Plus de 100 sacs de déchets collectés.
  • 30 participants aux séances de sensibilisation à la protection de l’environnement littoral.
  • 40 participants à la séance d’initiation au surf.

    Initiative océane_TIFNIT_SurfriderMaroc

    Initiation au surf

Surfrider Foundation Maroc tient à remercier chaleureusement Madame Jamila El Mouden, présidente de l’association Ayadi Lkhair, pour son accueil, ainsi que tous les acteurs associatifs, les autorités locales, les sponsors, la presse locale et les habitants de Tifnit.

Initiative océane_TIFNIT_SurfriderMaroc

Photos de groupe

Agadir: Forum des associations 2017

L’association Brillant d’espoir a organisé la quatrième édition du forum des associations le week-end du 1er au 2 avril 2017. Afin de mobiliser les acteurs associatifs pour cet évènement, une formation était offerte le samedi à DAR ELFIDIA, sous le titre « le rôle de la communication dans le travail associatif » encadré par Mr Aazdine ALFATHAOUI.

http://www.surfridermaroc.com/wp-content/uploads/2017/04/SURFRIDERMAROC_froum

Cette formation a été réalisée sous forme d’un débat entre les associations. Elle a été une opportunité de discuter sur les stratégies de communications interne de chaque association ainsi que sur la relation entre la presse et les organisations associatives.

http://www.surfridermaroc.com/wp-content/uploads/2017/04/SURFRIDERMAROC_froum

Les organisations et les journalistes ont des missions en communs, il s’agit de sensibiliser et de porter l’information auprès du public. Les associations Gadiries présentes lors de cette formation reprochent souvent aux journalistes locaux le manque de communication sur leurs activités et leurs projets.

Le forum a eu lieu le dimanche à la place Alwahda sur la corniche d’Agadir. Cette manifestation a été l’occasion de partager et d’échanger les expériences, les compétences et les actions réussies entre tous les participants. La raison principale de la participation de Surfrider Foundation Maroc était de faire connaître notre association et nos activités auprès des Gadiris et des visiteurs du forum, mais aussi auprès des élus et des autres associations.

http://www.surfridermaroc.com/wp-content/uploads/2017/04/SURFRIDERMAROC_froum.jpg

Cet évènement a réuni une vingtaine d’associations et plus que cent visiteurs qui étaient curieux de voir les acteurs associatifs réunis au même endroit. L’événement a aussi permis de profiter des activités, des animations (musique, danses, clowns, shows, etc.) mises en place lors de cette journée.

Surfrider Foundation Maroc remercie tous les visiteurs qui encouragent le travail associatif et le volontariat à Agadir. Nous félicitons également toutes les associations qui ont participé à ce forum. Un grand merci à l’association Brillant d’Espoir qui ne cesse de réunir et accompagner les jeunes Gadiris.

http://www.surfridermaroc.com/wp-content/uploads/2017/04/SURFRIDERMAROC_froum