Initiative Océane -Tifnit

Le 9 avril dernier, plusieurs associations se sont donné rendez-vous avec les habitants de Tifnit pour une journée dédiée à l’Océan et aux sports nautiques. L’initiative avait été prise par l’association Ayadi Llkhir en partenariat avec Surfrider Foundation Maroc, Auscab Chtouka Ait Baha, Association Tifnit surf, la coopérative des pécheurs Tifnit et l’association Tizratin.

Initiative océane_TIFNIT_SurfriderMaroc

Nettoyage de plage

Le village de pêcheur de Tifnit est situé à 40 km au sud d’Agadir, au cœur d’un environnement remarquable, avec ses plages sauvages bordées de dunes et de falaises. L’endroit est connu mondialement par ses spots du surf.

Comme toutes les plages du monde, cette magnifique plage sauvage souffre malheureusement de la pollution. C’est la raison pour laquelle les associations régionales et locales ont mené une grande action consacrée à la protection du littoral. L’événement s’est déroulé sous forme de nettoyage, de sensibilisation à l’environnement marin, de jeux ou encore d’initiations au surf menées par les jeunes de l’association Tifnit Surf.

Initiative océane_TIFNIT_SurfriderMaroc

La solidarité est le titre de cette initiative

Quelques chiffres de cet événement :

  • 130 participants.
  • Plus de 100 sacs de déchets collectés.
  • 30 participants aux séances de sensibilisation à la protection de l’environnement littoral.
  • 40 participants à la séance d’initiation au surf.

    Initiative océane_TIFNIT_SurfriderMaroc

    Initiation au surf

Surfrider Foundation Maroc tient à remercier chaleureusement Madame Jamila El Mouden, présidente de l’association Ayadi Lkhair, pour son accueil, ainsi que tous les acteurs associatifs, les autorités locales, les sponsors, la presse locale et les habitants de Tifnit.

Initiative océane_TIFNIT_SurfriderMaroc

Photos de groupe

Agadir: Forum des associations 2017

L’association Brillant d’espoir a organisé la quatrième édition du forum des associations le week-end du 1er au 2 avril 2017. Afin de mobiliser les acteurs associatifs pour cet évènement, une formation était offerte le samedi à DAR ELFIDIA, sous le titre « le rôle de la communication dans le travail associatif » encadré par Mr Aazdine ALFATHAOUI.

http://www.surfridermaroc.com/wp-content/uploads/2017/04/SURFRIDERMAROC_froum

Cette formation a été réalisée sous forme d’un débat entre les associations. Elle a été une opportunité de discuter sur les stratégies de communications interne de chaque association ainsi que sur la relation entre la presse et les organisations associatives.

http://www.surfridermaroc.com/wp-content/uploads/2017/04/SURFRIDERMAROC_froum

Les organisations et les journalistes ont des missions en communs, il s’agit de sensibiliser et de porter l’information auprès du public. Les associations Gadiries présentes lors de cette formation reprochent souvent aux journalistes locaux le manque de communication sur leurs activités et leurs projets.

Le forum a eu lieu le dimanche à la place Alwahda sur la corniche d’Agadir. Cette manifestation a été l’occasion de partager et d’échanger les expériences, les compétences et les actions réussies entre tous les participants. La raison principale de la participation de Surfrider Foundation Maroc était de faire connaître notre association et nos activités auprès des Gadiris et des visiteurs du forum, mais aussi auprès des élus et des autres associations.

http://www.surfridermaroc.com/wp-content/uploads/2017/04/SURFRIDERMAROC_froum.jpg

Cet évènement a réuni une vingtaine d’associations et plus que cent visiteurs qui étaient curieux de voir les acteurs associatifs réunis au même endroit. L’événement a aussi permis de profiter des activités, des animations (musique, danses, clowns, shows, etc.) mises en place lors de cette journée.

Surfrider Foundation Maroc remercie tous les visiteurs qui encouragent le travail associatif et le volontariat à Agadir. Nous félicitons également toutes les associations qui ont participé à ce forum. Un grand merci à l’association Brillant d’Espoir qui ne cesse de réunir et accompagner les jeunes Gadiris.

http://www.surfridermaroc.com/wp-content/uploads/2017/04/SURFRIDERMAROC_froum

 

 

Imssouane: les jeunes s’engagent pour la préservation de l’environnement!

L’association Tayaought a organisé le 29 janvier 2017 sa première action environnementale dans le village d’Imssouane. Cette action démontre que les jeunes d’Imssouane s’engagent pour l’environnement. L’action de l’association Tayought s’agit d’un grand nettoyage de plage a été fait et des fresques ont été peintes.

Surfrider Foundation Maroc était partenaire de l’Initiative Océane (IO). À titre de rappel, l’IO joue un rôle très important pour éveiller la conscience des citoyens sur le thème de la protection de l’environnement littoral, surtout dans les villages côtiers qui subissent la pollution hiver comme été. SFM réalise régulièrement des actions dans le village d’Imssouane qui est réputé pour les activités nautiques que l’on peut y pratiquer, comme le surf par exemple. Malgré tout, elle souffre de, telles que les décharges sauvages ou la pollution des plages….

1

C’est la raison pour laquelle les jeunes de l’association Tayaought d’Imssouane ont pensé à réaliser leur première action autour de l’environnement. Une centaine de bénévoles ont été mobilisé et ont participé à cet événement. Une quarantaine de sacs de déchets ont été collectés ! La volonté et la solidarité des jeunes d’Imssouane ont permis la réussite de cet événement. Surfrider Foundation Maroc félicite l’association Tayaought comme elle félicite tous les partenaires de cette manifestation.

La région d’Agadir nécessite ce genre des initiatives, tous les Gadiris doivent être solidaires pour protéger leur environnement.

2

Les ‘’Classes Bleues »: le programme de sensibilisation annuel de SFM

Le programme « Classes Bleues » est un projet que Surfrider Foundation Maroc (SFM) a initié depuis sa création en 2010. Ce programme permet à SFM d’intervenir dans des établissements scolaires privés et publics de la Région d’Agadir. Pour sensibiliser les élèves et consolider l’éducation à l’environnement dans les écoles.

Les classes Bleues sont organisées dans le cadre du partenariat établi avec la délégation de l’éducation nationale Agadir Ida Outanane. Cette dernière joue un rôle primordial dans le processus administratif, elle facilite notamment l’accès aux établissements scolaires pour Surfrider Foundation Maroc.

DSCF5743

Les classes bleues se présentent sous forme de mini-expositions dans les salles de cours, de diffusion de films pédagogiques, de débat participatifs, de jeux éducatifs, d’expériences scientifiques, d’ateliers Récup‘art. Cette année SFM intègre à nouveau les sorties pédagogiques dans des fermes ou dans les stations d’épuration d’eau.

Les thèmes de la pollution, des déchets, de l’eau, de la biodiversité, des énergies renouvelables et des changements climatiques ou encore la thématique Océan/Climat sont ainsi abordés sous un angle à la fois théorique, pratique et ludique. Chaque année des centaines d’élèves profitent des interventions réalisées par l’équipe pédagogique de SFM.

Cette année SFM intervient massivement auprès des écoles qui participent au concours du programme « éco-école », initié par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement. Il s’agit d’une démarche pédagogique et volontariste, qui encourage les élèves à jouer un rôle actif et à évaluer leur lieu de vie commun, dans le but de l’améliorer et remédier aux différents problèmes environnementaux qu’ils rencontrent et qui les touchent avant tout.

IMAG1778

Le programme « éco-écoles » doit suivre une méthodologie précise en sept étapes que tous les établissements scolaires peuvent adopter. Ce processus, basé sur les éléments d’un programme de Management Environnemental, comprend un grand nombre de parties prenantes mais ce sont les élèves qui ont le rôle le plus important.

Les écoles qui ont réussi à atteindre leurs objectifs et la consolidation de la sensibilisation à l’environnement auprès des écoliers se verront attribuer le label International : Le Pavillon Vert.

Surfrider Foundation Maroc, en partenariat avec la délégation de l’éducation, ont établi le programme des interventions du mois à venir.

              Emploi des séances de sensibilisation « Classes Bleues » du 14/02/2017 au 01/03/2017

Etablissement scolaires

Date

Quartiers

 Ecole Ibn Sina

14/02/2017

Les amicales

Ecole Al Amouaj

15/02/2017

Tamraght

Ecole Taddart Anza

16/02/2017

Taddart Anza

Ecole Hay Mohammadi

17/02/2017

Hay Mohammadi

Ecole Chaair Alhamra

20/02/2017

Al massira

Ibn Batota

21/02/2017

Amessernat

Ecole Almaghreb Alaarabi

22/02/2017

Al massira

Ecole Al moujahdine

23/02/2017

Dakhla

Ecole Anasser

24/02/2017

Elbatoir

Ecole Almassira

27/02/2017

El massira

Ecole Ibn hanbal

28/02/2017

Al quods

Ecole Al izdihar

01/03/2017

Salam

 Éduquer au respect de l’environnement, c’est contribuer à bâtir un avenir meilleur pour la planète. C’est aussi prouver que l’école est une force sociale importante.

La COP22 est terminée, restons engagés pour notre planète.

La société marocaine a connu l’année dernière un véritable changement sur les questions environnementales. L’année 2016 aura été l’occasion de s’informer et d’apprendre beaucoup sur les thèmes environnementaux (climat,océan, littoral, forêt, protection des ressources naturelles, pollution, loi d’interdiction du plastique, etc.). Cette forte sensibilisation est le résultat de l’organisation par le Maroc de la COP22 qui s’est déroulée en novembre 2016 à Marrakech.

Les médias de masse (les chaînes, les radios) et les réseaux sociaux ont joué un rôle très important dans le changement sociétal et comportemental des citoyens marocains lors de la mobilisation à la COP22. La sensibilisation s’est fait grâce aux campagnes de communication (vidéos, spots publicitaires) qui avaient pour but d’inciter les citoyens à protéger l’environnement et à adopter les bons éco-gestes.

 

Surfrider Foundation Maroc, qui travaille dans le domaine de la protection de l’environnement littoral et dans le développement durable depuis 6 ans, confirme ce bouleversement dans la prise de conscience écologique au Maroc. Elle a mesuré cela pendant l’Opération « Coca Cola J’aime ma plage 2016 ». En effet, lors de cette opération visant à sensibiliser les estivants et à nettoyer les côtes de la région d’Agadir, SFM a constaté que les estivants étaient de plus en plus conscients de l’importance de garder un leurs plages propres. Désormais, les poubelles installées sont utilisées et les usagers de la plage ramassent leurs déchets. Auparavant, ce comportement était rare et mal vu. La COP22 aura permis de rendre ces comportements habituels.

Malheureusement, la COP22 est terminée et le sujet de l’écologie n’est plus évoqué par les médias au Maroc. Est-ce possible de penser que les 33 millions de marocains ont tous été ciblés et sensibilisés en si peu de temps ?

Pourquoi le thème de l’environnement n’est-il pas davantage mis en avant par les médias marocains ?

Ne serait-il pas important de continuer les campagnes de sensibilisation auprès du public marocain afin que la nouvelle génération grandisse avec cette sensibilité environnementale ?

Les médias jouent un rôle très important dans la diffusion des messages de sensibilisation au quotidien. D’autant plus que le citoyen marocain est prêt à changer sa façon de vivre et à devenir un eco-citoyen. Toutefois, il faut l’y encourager et l’aider, c’est là le rôle des organisation environnementales : l’accompagner, l’informer et le former.

Tous ensemble, soyons solidaires pour préserver notre planète

        .