Agadir: Stratégie de valorisation des déchets

Le 24 mars, Surfrider Foundation Maroc a été invité par la wilaya d’Agadir pour assister à la réunion sur le thème de la « valorisation et recyclage des déchets ». La réunion est présidée par M. Ahmed CHARMATA, chef du Service Environnement de la Wilaya d’Agadir et Mme Khadija SAMI, la directrice de l’Observatoire Régional de l’Environnement et le Développement Durable.

IMG-20160324-WA0000

Différents participants du secteur de tri et de recyclage sont assistés(les entreprises, les associations, professionnels et collectivités territoriales). L’objectif de ce rassemblement c’est de réunir tous les acteurs de ce secteur et de savoir le rôle de chacun d’eux dans la ville d’Agadir, comme disait Mr Charmata. Madame Sami qui représente le ministère de l’environnement déclaré qu’il n’y a pas une base de données sur les déchets ménagers, ainsi que l’absence de taux des déchets recyclés, elle rajoute aussi que l’orientation c’est de formaliser le domaine des déchets agricoles, grâce à la nouvelle stratégie du ministère de l’environnement.

Le secteur du recyclage au Maroc est un secteur important. Ainsi le nombre de récupérateurs des déchets est estimé à près de 10.000 personnes. Le chiffre d’affaire réalisé par cette activité est estimé à environ 168 millions DH/an pour les récupérateurs et environ 363 millions DH pour les grossistes.

Toutefois, il faut admettre que ce secteur est un secteur essentiellement informel, que les récupérateurs travaillent dans des conditions économiques, sociales et sanitaires très précaires. Sans oublier l’impact négatif de leurs activités sur l’environnement.

IMG-20160324-WA0003

Mr Charmata affirmé que le gouvernement a érigé la préservation de l’environnement en priorité nationale, vise à organiser le secteur du recyclage en créant les conditions favorables à son développement. Dans ce cadre le Programme National de gestion des déchets ménagers(PNDM), qui a pour objectifs d’améliorer la gestion des déchets, vise entre autres, d’atteindre un taux de recyclage des déchets de 20% à l’horizon 2020, à travers le développement des filières de recyclage et l’organisation de ce secteur.

L’écotaxe au service du développement de la filière de recyclage du plastique

L’écotaxe sur la vente, sortie usine et à l’importation des matières plastiques. Cette taxe a pour objectifs de financer l’émergence et le développement de la filière de recyclage du plastique, et l’intégration du secteur informel existant.

IMG-20160324-WA0001

Dans cette réunion nombreux participants ont intervenues, surtouts les chiffonniers, qui sont souvent victimes d’une mauvaise image alors qu’ils participent à leur façon au recyclage des déchets, également appelés « mikhala » en darija, travaillent pour la plupart dans le secteur informel ! Cette catégorie demande amélioration de leurs situations dans la société.

D’autres acteurs demandent la réglementation et la formalisation de ce secteur, ainsi que la collaboration entre tous les parties de la société (élus, population, sociétés civiles, collectivités) à fin de valoriser ce secteur, et consolider l’esprit de tri chez les ménagers à travers la sensibilisation !

IMG-20160324-WA0002

Le bilan de cette réunion sera disposer à Madame Le wali pour passer à une deuxième étape dans ce secteur et aussi pour que la ville d’Agadir participer à la contribution des stratégies du ministère de l’environnement comme tous les villes de royaume.

 

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

5 × 2 =

Select Language