Opération Bahri Dima Clean

Lors de l’opération Bahri Dima Clean le Dimanche 22 Avril 2012, environ 2400 personnes, dont près de 750 enfants (orphelins, écoliers, etc…), 520 cadres d’entreprises, 93 bénévoles, 50 travailleurs et environ 1000 inscrits  ont participé activement au nettoyage de la plage d’Ain Diab, entre les portes 12 et Sidi Abderahmane de Casablanca. Près de 3 tonnes de déchets ont été ramassées à l’occasion de cette journée mondiale de la Terre.

Cet événement, organisé par notre partenaire l’association Bahri, a mêlé l’environnement à  une multitude d’animations, d’ateliers artistiques,  de shows et spectacles et d’activités sportives…

Cette journée a été honorée par la présence du consul général des Etats-Unis Brian Shukan, l’ambassadeur des états-unis Samuel Kaplan ainsi que de Mr Sajid, Maire de Casablanca, tous venus en famille profiter de cette occasion pour rappeler l’importance de la protection de l’environnement.

Plusieurs associations ont également participé, dont l’Association Surf de Safi, active dans sa région en matière de sensibilisation à l’environnement.

 

 

 

 

 

 Les membres de Surfrider Foundation Maroc, venus d’Agadir pour l’occasion, ont sensibiliser parents et  enfants à l’importance de préserver notre littoral. C’est sous une tente que de petits groupes d’enfants ont été accueilli. Plus qu’une simple sensibilisation théorique, chacun a pu s’exprimer à travers un atelier de peinture et tout le monde s’est joint au nettoyage de la plage.

 Tout cela n’aurait pu se faire sans la bonne organisation logistique de l’équipe Bahri, ni sans l’ensemble des volontaires qui nous ont prêté main forte, que nous tenons à remercier!
Merci également à tous les participants

Bahri Dima Clean

Commentaires Facebook

commentaires

1 Comment

  • NAGEL 16 mai 2012 21:40

    Bonjour.j ignorai la présence de surfrider au Maroc.C est une joie de vous voir.J habite Sidi Kaouki et je suis dépassé par l action a mener ici…Le nettoyage de la piste est un casse tete,il n y a pas de ramassage et tout est jeté dans la foret.Il y a autant de dechets plastiques que de galets…
    Je suis prets a m investir pour ces lieux,mais pas seul.
    Sylvain

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

vingt − 7 =