Expérience du plus jeune stagiaire à Surfrider Maroc!

Nous avons accueilli Luca, jeune surfeur et Gadiri de 14 ans, lors d’un stage de découverte professionnelle dans les locaux de Surfrider Foundation Maroc.

Voici son témoignage sur le surf dans la région d’Agadir :

D’après mon expérience personnelle, la côte marocaine est une mine d’or pour de nombreux surfeurs grâce à ses spots cachés et magnifiques. Avec une culture locale accueillante et très chaleureuse, le Maroc est LA destination surf de l’hiver pour les européens. Taghazout est le village qui regorge de spots mais la baie d’Agadir en possède également. À savoir : il y a généralement beaucoup de monde à l’eau de 10h à 12h dont beaucoup de débutants qui ne respectent pas forcément les priorités (en même temps ils vont tout droit normalement). Évitez la cohue, renseignez-vous auprès des locaux pour savoir à quelles heures les spots fonctionnent selon les marées et respectez les priorités !

Carte des spots de surf de la région d’Agadir : AOURIR, BOILER, CAMEL POINT, KILLER POINT. Tant de spots exceptionnels à surfer !

Pour rappel, le surfeur le plus proche du pic est prioritaire. Je rajouterai que c’est sympa d’attendre un peu son tour si on est super fort et enfin, si vous avez la flemme de ramer, évitez de faire semblant de partir sur toutes les vagues en mettant deux pauvres coups de rame sans faire de take off (← le pire pour un surfeur). Enfin, protégez votre visage avec vos bras quand vous remontez à la surface car les planches volent et les débutants ne maîtrisent pas vraiment leurs planches. Évitez d’ailleurs de vous trouver derrière eux. La plupart du temps, s’ils ne respectent pas tout ça, c’est qu’ils ne SAVENT PAS ! Les profs n’expliquent pas forcément toutes ces règles de sécurité donc inutile de disputer ces gentils surfeurs motivés, on explique sereinement et tout roule !

Sur les côtes, la température est idéale en été comme en hiver. Le climat, surtout a Agadir, est très varié : du brouillard le matin du soleil le reste de la journée, après, un autre jour c’est le contraire, du soleil le matin et du brouillard l’après midi. La faune et la flore au Maroc doivent s’adapter à des conditions particulièrement sèches et arides  dans les terres.

 

 

« J’ai fait un stage à Surfrider Foundation Maroc, excellent ! Cette association est parfaite pour toute personne aimant le surf et la nature. C’est une association qui protège les spots de surf partout dans le monde. Grâce à eux de nombreux projets de construction ont été arrêtés ou annulés », LUCA

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

un − un =

SURFRIDER MAROC

GRATUIT
VOIR