Les volontaires à l’honneur chez Surfrider Foundation Maroc

En 2014, Surfrider Foundation Maroc recevait son accréditation pour recevoir les jeunes volontaires européens. Cette accréditation permet depuis à l’association d’accueillir des jeunes en Service Volontaire Européen (SVE) dans le cadre du programme Erasmus + mené par la Commission Européenne. Chaque jeune européen de 17 à 30 ans peut participer au SVE, sans considérer sa formation et ses qualifications. Les jeunes doivent être agrées par une organisation d’envoi dans leur propre pays qui les aide à trouver une organisation d’accueil à l’étranger qui leurs convient. Les organisations qui participent au SVE travaillent dans différent domaines comme l’éducation, la protection d’environnement, l’art, la culture, le sport et la santé… La Commission Européenne prend en charge le financement du SVE. Ainsi, l’organisation d’accueil et le volontaire reçoivent un montant permettant de couvir tous les coûts du volontariat (transport, hébergement, nourriture, argent de poche, coordination, cours de langue, etc).

Cette année SFM reçoit deux volontaires : Johannes et Thibaut. Ils ont choisi le Maroc pour effectuer leurs services et c’est avec grand plaisir que nous les avons accueilli et intégré à notre équipe!
Johannes Winckler est un jeune de 18 ans qui habite à Vienne en Autriche. Il nous a été envoyé par l’association Grenzenlos, une structure autrichienne qui encourager la mobilité des jeunes. Il a passé son bac l’année dernière et a rejoint notre équipe en octobre 2016. Dynamique et curieux, il a très vite intégré les projets de notre ONG.

SVE

Surfrider Campus Tour 22 avec l’équipe SFM – Escale Imssouane

Durant sa mission de 10 mois, il aura notamment eu l’occasion d’animer des séances de sensibilisations auprès des scolaires et de participer à d’importants événements (COP22 à Marrakech,  Forum de la mer 2017 à El Jadida,  Initiatives Océanes dans la région d’Agadir). Ces missions lui auront permis de visiter plusieurs villes du Maroc et d’observer la côte marocaine de différents points de vue! Il aura également participé à la réalisation du projet « éco-ambassadeur » et aux recherches dans le cadre du montage du nouveau projet « Agadir Port Bleu ».

Sa mission se termine bientôt, il quittera Agadir pour entamer ses études supérieurs de droit. Durant toute cette période, il aura su montrer son engagement avec enthousiasme. Nous lui avons posé quelques questions sur son expérience avec Surfrider Foundation Maroc.

C’est quoi le service volontaire européen pour toi ?

Pour moi, l’idée du service volontaire européen est de découvrir et de travailler dans un pays étranger. Le programme SVE existe dans toute l’Europe mais aussi dans certains pays nord-africains et du Proche-Orient. Dans mon cas, mon choix de lieu où j’effectue mon SVE était très important pour moi. Je voulais partir loin de l’Autriche et de l’Europe centrale pour vivre dans un monde différent, de préférence dans un pays musulman. 

SVE

En réunion avec les responsable de la chambre des pêches maritimes – Salon Haleutis 2017

Pourquoi s’engager auprès d’une association ?

Une association représente la société civile et est à but non lucratif. Il est motivant de s’engager pour des causes justes sans motifs économiques. De plus, souvent les associations traitent des sujets pour lesquelles l’état ne s’engage pas assez. En travaillant dans une association, on entre souvent en contact direct avec la population du pays, dans mon cas avec des enfants et des jeunes dans des écoles par exemple. Ces rencontres sont très enrichissantes!

SVE

Johannes anime une séance de sensibilsation auprès des élèves de l’école Eric Tabarly – Essaouira

Quelles sont les difficultés que tu as pu rencontrer ?

Les difficultés consistent premièrement en problèmes de communication car la langue et  la façon de s’exprimer sont très différentes de l’Autriche. Au Maroc et dans la région d’Agadir, la plupart des gens parlent arabe ou amazigh des langues très différentes de l’allemand. Il y a bien sur également des différences culturelles, par exemple il n’existent pas de souks ou de grand taxis collectifs en Autriche mais plutôt des supermarchés et des tramways/métros. Mais au fur et à mesure, on s’habitue et on découvre plein d’avantages. Il faut du temps pour comprendre la façon de travailler, ainsi que les spécificités de l’association et du pays (identité, fonctionnement). J’ai aussi mis du temps pour me familiariser avec la hiérarchie dans le monde du travail ainsi que la relation entre les citoyens et les autorités. 

SVE

Johannes a partcipé à l’initiative océane-ImiOuaddar

Quel conseil donnerais-tu aux futurs SVE qui rencontreront les mêmes difficultés? Comment les surmonter ?

Je pense que si on a un esprit assez ouvert, on peut s’intégrer dans n’importe quelle équipe ou société. Il est indispensable de parler et d’échanger pour comprendre, s’intégrer et résoudre ces problèmes. À mon avis, il est utile de pouvoir en parler avec quelqu’un qui comprend la situation et qui est sur place – avec mon collègue Thibaut par exemple. Les échanges avec les autres volontaires au Maroc m’ont aussi  beaucoup aidé – en général je conseillerais de se rapprocher des autres volontaires du pays et d’organiser des rencontres. C’est aussi une bonne occasion pour voir du pays et découvrir d’autres régions. Enfin, il faut être diplomatique, ne pas réagir de façon impulsive et être patient (parfois très patient)!

SVE

Le volontariat permet de participer à des activités très diverses – l’incitation au surf avec des collègiens par exemple.

Surfrider Foundation Maroc invite tous les jeunes à s’engager dans ce service qui est riche en expérience, échange, aventure, volontariat, rencontres…

Gaya, Mikhael et Youssouf, 3 jeunes ambassadeurs de l’engagement citoyen envoyés par France Volontaires ont réalisé une vidéo sur les missions des volontaires chez Surfrider Foundation Maroc.

Comment faire un SVE ?

  1. Trouver une structure d’envoie locale qui est prête à t’envoyer comme volontaire.
  2. Trouver une structure d’accueil à l’étranger (souvent des associations) dont son travail est intéressant : tous les pays de l’Europe plus des pays de la région méditerranéenne et eurasiatique comme le Maroc, la Tunisie, Palestine, Israël, la Géorgie, Azerbaïdjan par exemple participent au programme SVE. Pour trouver une structure d’accueil, je conseille de consulter le site https://europa.eu/youth/volunteering/evs-organisation_en de l’UE.
  3. Poser sa candidature auprès de l’association d’acceuil.
  4. Soit la structure d’envoie demande des fonds auprès du programme ERASMUS + géré par la Commission Européenne, soit les fonds sont déjà prêts à disposition.
  5. Une fois le projet est accepté et financé, il ne reste qu’à régler quelques derniers détails (papiers, visa, assurance, vol, etc.) et à commencer son SVE.

SVE

Initiative Océane -Tifnit

Le 9 avril dernier, plusieurs associations se sont donné rendez-vous avec les habitants de Tifnit pour une journée dédiée à l’Océan et aux sports nautiques. L’initiative avait été prise par l’association Ayadi Llkhir en partenariat avec Surfrider Foundation Maroc, Auscab Chtouka Ait Baha, Association Tifnit surf, la coopérative des pécheurs Tifnit et l’association Tizratin.

Initiative océane_TIFNIT_SurfriderMaroc

Nettoyage de plage

Le village de pêcheur de Tifnit est situé à 40 km au sud d’Agadir, au cœur d’un environnement remarquable, avec ses plages sauvages bordées de dunes et de falaises. L’endroit est connu mondialement par ses spots du surf.

Comme toutes les plages du monde, cette magnifique plage sauvage souffre malheureusement de la pollution. C’est la raison pour laquelle les associations régionales et locales ont mené une grande action consacrée à la protection du littoral. L’événement s’est déroulé sous forme de nettoyage, de sensibilisation à l’environnement marin, de jeux ou encore d’initiations au surf menées par les jeunes de l’association Tifnit Surf.

Initiative océane_TIFNIT_SurfriderMaroc

La solidarité est le titre de cette initiative

Quelques chiffres de cet événement :

  • 130 participants.
  • Plus de 100 sacs de déchets collectés.
  • 30 participants aux séances de sensibilisation à la protection de l’environnement littoral.
  • 40 participants à la séance d’initiation au surf.

    Initiative océane_TIFNIT_SurfriderMaroc

    Initiation au surf

Surfrider Foundation Maroc tient à remercier chaleureusement Madame Jamila El Mouden, présidente de l’association Ayadi Lkhair, pour son accueil, ainsi que tous les acteurs associatifs, les autorités locales, les sponsors, la presse locale et les habitants de Tifnit.

Initiative océane_TIFNIT_SurfriderMaroc

Photos de groupe

Lancement du projet « Eco-Ambassadeurs »

Dans la continuité de ses projets d’éducation et de sensibilisation à la protection de l’environnement. Surfrider Foundation Maroc a donné le lancement de son projet Eco-Ambassadeurs le samedi 4 mars 2017. L’évènement a eu lieu dans les locaux de notre partenaire Paradis Plage.

Les objectifs de notre projet sont multiples et permettront de :

-          Créer une prise de conscience générale autour de l’environnement ;

-          Faire des élèves d’aujourd’hui des citoyens responsables de demain en formant des éco-ambassadeurs qui devront porter la voix de l’écocitoyenneté ;

-          Dynamiser les clubs de l’environnement déjà existants ;

-          Établir un diagnostic des problématiques environnementaux à l’école ;

-          Mettre en œuvre des solutions concrètes ;

-          Créer des liens durables entre des établissements d’horizon différents.

Les thématiques abordées seront :

-          La protection du littoral.

-          L’océan et le climat.

 
16176753_1354734127932938_1556414679_n

Elles seront organisées en 3 ateliers (Atelier eau/énergie, Atelier déchet/recyclage, Atelier biodiversité/alimentation).

Au total le projet Eco-Ambassadeurs formera 100 éco-ambassadeurs et leurs encadrants. En parallèle, 2000 personnes seront sensibilisées pendant la mobilisation et le déroulement du projet.

L’objectif de cette journée est double. Il s’agissait de lancer le projet et aussi de réunir tous les futurs ambassadeurs, afin qu’ils se rencontrent et qu’ils partagent leurs motivations et leur expérience d’engagement auprès de leurs clubs de l’environnement. La journée a aussi été l’occasion de présenter les différents partenaires du projet.

eco-ambassadeurs1

À l’arrivée des élèves, SFM a facilité la rencontre entre les ambassadeurs des différents établissements (Albouhtouri, Ibn Toufail et Nablous). Plutôt timides au début, les élèves ont rapidement « brisé la glace ». En effet, comme évoqué, ci-dessus, l’objectif du projet est aussi de créer des liens durables entre les établissements scolaires de Souss Massa.

La cérémonie de lancement a commencé par le discours de Monsieur Noureddine Sallouk, Président de Surfrider Foundation Maroc. Il a décrit le projet, ses objectifs, ses attentes et les résultats attendus.

Fort de son expérience dans le système éducatif, il a insisté sur le rôle primordial des clubs de l’environnement dans les établissements scolaires, considérés comme un moyen indispensable à la sensibilisation et la mobilisation des élèves sur les thèmes environnementaux. Les partenaires officiels du projet « Eco-Ambassadeurs » ont ensuite pris la parole.

La Direction Provinciale de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle était représentée par Monsieur Abdellah Ahjam et Madame Khadija qui ont exprimé leur gratitude envers le partenariat établi avec Surfrider Foundation Maroc. Ils ont également rappelé le succès des sensibilisations effectuées dans le cadre du programme « Classes Bleues ». La Direction provinciale est toujours prête à accompagner SFM et les établissements impliqués dans les projets.

La Commune Urbaine d’Agadir était représentée par son conseiller, Monsieur Ahmed Harrich, qui a expliqué les attentes et les motivations de la commune à propos du projet « éco-ambassadeurs ». À titre de rappel, la commune urbaine d’Agadir a participé au projet sous forme de dons matériels indispensables.

eco-ambassadeurs

À son tour, Monsieur Oussis Mohamed, chef de division de l’observatoire régional de l’environnement Souss Massa a présenté ses encouragements et a rappelé son soutien au projet.

Les discours de ces acteurs engagés pour la réussite de ce projet terminés, les ambassadeurs ont pris le relais et ont exposé la structure, les finalités, les actions et le programme annuel de chaque club de l’environnement auxquels ils appartiennent.

Les élèves ont montré une grande motivation et ont été à la hauteur dès cette première journée de lancement. Ils ont fait preuve de créativité, d’ambition, de compétitivité et de courage et se sont montrés prêts à s’impliquer dans le projet.

Suite au passage des éco-ambassadeurs, Monsieur « Super Cop Marrakech » était là pour afficher son soutien au projet et pour donner des conseils pratiques qui pourront aider nos ambassadeurs.

 

La matinée s’est clôturée par la présentation des différents concours mis en place. Ils ont comme objectif d’inciter les élèves à adopter un regard critique, analytique et diagnostic sur la démarche des projets environnementaux. Les concours sont répartis en 3 catégories : journal scolaire, photos et projet. Chaque concours touche à la préservation de l’environnement et à la découverte d’activités telles que la photographie, le journalisme… Pour télécharger les explications des concours : lien

Tout le monde est ensuite passé à table pour déjeuner et pour continuer les discussions et les rencontres. L’ambiance, la joie étaient les clés de cette journée. Après le déjeuner, les ambassadeurs ont rejoint les moniteurs de Paradis Plage pour une initiation au surf. En plus de divertir les élèves, cette activité a permis à beaucoup d’élèves de découvrir le surf pour la première fois.

Éco-ambassadeurs

Si Surfrider Foundation Maroc a réussi ces actions, c’est grâce au soutien de son partenaire, Paradis Plage, qui ne cesse de supporter tous les projets et les activités. A cette occasion SFM tient à vous remercier très chaleureusement pour ce partenariat. Un grand merci pour l’accueil et la gentillesse de tous les employés de Paradis Plage.

La réussite de cette journée tient également à la collaboration de tous les partenaires que SFM tient à remercier :

- La Direction Provinciale de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle.

- La Commune Urbaine d’Agadir

- Les directeurs, les professeurs et les élèves des collèges ALBOUHTOURI, NABLOUS ET IBNO TOUFAIL.

Merci à tous les bénévoles de SFM et les volontaires de France Volontaire qui étaient présents pour réaliser un tournage des jeunes en volontariat.

Tous pour une génération consciente de l’Environnement

La première intervention de Surfrider Maroc au Club Méditerranée d’Agadir

Dans le cadre de son programme « Formation Entreprise », Surfrider Foundation Maroc est intervenue pour la première fois le 1er février 2017 auprès des Gentils Employés (GE) de l’hôtel Club Méditerranée d’Agadir. Cette intervention est la première que Surfrider Foundation Maroc réalise pour le secteur touristique.

Ces interventions sont réalisées au sein d’entreprises engagées pour l’environnement afin de sensibiliser leur personnel aux enjeux du développement durable. Les séances de sensibilisation sont très riches en informations. Elles visent essentiellement à former un personnel éco-citoyen qui s’engage individuellement en faveur des écogestes dans leurs entreprises respectives. Club Méditerranée Comme tout le monde le sait, notre nouveau partenaire Club Méditerranée s’engage déjà en faveur du respect et de la protection de l’environnement (eau, énergie & climat, déchets & pollution, biodiversité). Le Club Med soutient les associations locales des lieux dans lequel il est implanté. Il met en valeur les projets qui participent à la protection de la biodiversité et dans le même temps il sensibilise à la préservation de l’environnement ses salariés (appelés « GO/GE ») et sa clientèle (appelée « GM »). Surfrider Foundation Maroc est très honorée du partenariat récemment mis en place. Pour plus de détails sur la politique de développement durable du : Club Méditerranée

La séance de sensibilisation a débuté par l’intervention de la Fondation Club Med. Cette dernière a expliqué aux GE l’importance de protéger leur environnement, elle a également insisté sur le rôle que joue l’association Surfrider Foundation Maroc dans la sensibilisation du grand public.
Le thème de la séance proposée aux « GE » était l’environnement littoral (déchets aquatiques, sources des déchets, eco-geste à adopter…). La séance a été animée autour d’un petit débat sur la relation entre l’environnement (plages, forêts, vallées, espaces publics, rues…) et le tourisme.

hggggg

Tous les participants étaient d’accord pour faire le même constat : il est clair que les touristes sont attirés par la richesse du patrimoine naturel, culturel et paysager. Il est donc essentiel de préserver ces richesses en empêchant les atteintes à l’environnement et la dégradation de sites très fréquentés (Vallée de paradis, cascades d’Imouzzer, etc.) mais également en gardant les plages et les parcs propres ainsi qu’une bonne qualité des eaux de baignade.

Mission de découverte à la commune rurale Arbaa Sahel

Le 31 janvier 2017, l’équipe de Surfrider Foundation Maroc était en mission de découverte à la commune rurale Arbaa Sahel qui située à la province de Tiznit.

Après un trajet de deux heures depuis Agadir, l’équipe SFM y a été accueillie par Monsieur Brahim Safini, son Président. Il a commencé par expliquer sa stratégie et sa politique de développement durable dans le village. Plusieurs projets sociaux et environnementaux ont été envisagés dans cette région.

Une fois le programme des visites de la journée présentée, Monsieur Safini, Monsieur Ahmed Boutkirane (chargé de développement durable dans l’association Tamounte Sahel) et l’équipe SFM se sont mis en route vers les sites des différentes réalisations et des futurs projets de la commune d’Arbaa Sahel.

laarba sahel1

La première étape a été la visite du centre socioculturel qui est dans sa phase finale (le chantier est avancé à 80%). Ensuite, ils se sont arrêtés à la maison des étudiants qui reçoit un nombre important d’étudiantes et d’étudiants villageois qui viennent de différents douars.  Leur hébergement et leur nourriture sont pris en charge par la commune Aarbaa Sahel.

La troisième étape était la découverte de la ferme pédagogique. Cet espace permet à la nouvelle génération d’apprendre les techniques de l’agriculture et la protection de l’environnement via les visites des établissements scolaires.

La maison des étudiants et le restaurant scolaire s’approvisionnent en partie avec les produits de la ferme pédagogique (lait, viande, blé…) ce qui représente des économies budgétaires pour la commune.

jjjj

La commune a aussi donné une opportunité aux investisseurs voulant participer au développement durable du village. Une société de produits du terroir est en train de s’installer dans le village de Lkerma. L’objectif de cet investissement est la valorisation des produits du territoire et la création d’emplois pour les jeunes de la commune Arbaa Sahel.

Après ces différentes escales, un stop s’est imposé sur les belles plages de la région. Malheureusement comme toutes les plages du Royaume, la pollution est toujours présente et des projets immobiliers sont implantés sur les côtes. Un camping international et une corniche sont des projets futurs de la commune.

Surfrider Foundation Maroc sera un futur partenaire dans la problématique de conservation des plages ainsi qu’un acteur important dans la sensibilisation de la population.

Le dernier arrêt de cette expérience riche de l’équipe de SFM s’est fait dans les locaux de l’association Bani. Association qui vient en aide aux malades et qui favorise l’accès aux soins et à la santé. Cette association joue un rôle très important dans le développement durable de la région, elle s’occupe aussi des étudiants universitaires, des femmes…

jjjjlll

Cette visite a été une opportunité pour l’équipe de Surfrider Foundation Maroc de constater l’implication des communes pour le développement des villages. La commune d’Arbaa Sahel est un exemple de responsabilité et d’engagement.

L’association SFM félicite Monsieur Brahim Safini, Président la commune rurale de l’Arbaa Sahel pour son implication comme elle remercie Mr Ahmed Boutkirane et tous les membres de l’association Bani.