Imssouane: les jeunes s’engagent pour la préservation de l’environnement!

L’association Tayaought a organisé le 29 janvier 2017 sa première action environnementale dans le village d’Imssouane. Cette action démontre que les jeunes d’Imssouane s’engagent pour l’environnement. L’action de l’association Tayought s’agit d’un grand nettoyage de plage a été fait et des fresques ont été peintes.

Surfrider Foundation Maroc était partenaire de l’Initiative Océane (IO). À titre de rappel, l’IO joue un rôle très important pour éveiller la conscience des citoyens sur le thème de la protection de l’environnement littoral, surtout dans les villages côtiers qui subissent la pollution hiver comme été. SFM réalise régulièrement des actions dans le village d’Imssouane qui est réputé pour les activités nautiques que l’on peut y pratiquer, comme le surf par exemple. Malgré tout, elle souffre de, telles que les décharges sauvages ou la pollution des plages….

1

C’est la raison pour laquelle les jeunes de l’association Tayaought d’Imssouane ont pensé à réaliser leur première action autour de l’environnement. Une centaine de bénévoles ont été mobilisé et ont participé à cet événement. Une quarantaine de sacs de déchets ont été collectés ! La volonté et la solidarité des jeunes d’Imssouane ont permis la réussite de cet événement. Surfrider Foundation Maroc félicite l’association Tayaought comme elle félicite tous les partenaires de cette manifestation.

La région d’Agadir nécessite ce genre des initiatives, tous les Gadiris doivent être solidaires pour protéger leur environnement.

2

Problématique des déchets dans la région de Tamri

Dans le cadre de ses objectifs de protection et de mise en valeur du littoral, Surfrider Foundation Maroc a organisé samedi 28 janvier 2017 un grand nettoyage sur les plages d’Imi Ouaddar et Aghroud. L’organisation de cette initiative Océane s’est faite en réponse aux réclamations des habitants du village d’Aghroud qui se plaignent de la quantité énorme de déchets qui se trouvent sur les plages de la région de Tamri.

Pendant le projet « Imi Ouaddar zéro déchet » en 2014, cette problématique des déchets avait déjà été évoquée, la région de Tamri souffrant énormément des décharges sauvages… Les conséquences sont désastreuses puisque les déchets de tous les villages de la commune de Tamri déversés dans les oueds finissent dans l’Océan.

photoss

À ce jour, aucune solution n’avait été proposée pour lutter contre cette catastrophe. Pour résoudre le problème, la réalisation d’un centre intercommunal (Tamri, Aourir et Taghazout) de tri et de transfert est bien prévue dans le Plan directeur préfectoral de gestion des déchets ménagers et assimilés des préfectures d’Agadir Ida Outanane. Toutefois, cette solution n’est pour le moment qu’en phase d’étude. Pour éviter davantage de dégradation, Surfrider Foundation Maroc propose donc à la Wilaya d’Agadir de permettre à la commune de Tamri de décharger provisoirement à la grande décharge autorisée d’Agadir.

Lors de l’initiative Océane du 28 janvier, l’association Surfrider Foundation Maroc a choisi de se rassembler devant la coopérative des pêcheurs du village d’Imi Ouaddar. Cet endroit a été choisi symboliquement par l’association Surfrider Foundation Maroc au vu de l’activité principale de cette collectivité : la pêche.

La plupart des Gadiris préfèrent acheter des poissons dans ce marché, cependant il y reste beaucoup d’efforts à faire en terme de propreté des lieux (beaucoup de morceaux de fil et de filets de pêche se retrouvent sur la plage…). Les pêcheurs doivent prendre conscience que cela a aussi des conséquences sur la qualité des produits de la pêche. À cet occasion SFM lance un appel aux acteurs locaux et à l’office nationale de la pêche de contrôler davantage le point de débarquement du poisson d’Imi Ouaddar.

خخخ

L’initiative Océane s’est déroulée dans une bonne ambiance. Les participants étaient nombreux (élèves, familles, enfants, jeunes, associations…) pour soutenir l’action de nettoyage de la plage. Le mystérieux SUPER COP a créé la surprise en s’invitant en tenue de super man de l’environnement. Les regards de tout le monde se sont tournés vers ce personnage qui se bat depuis longtemps pour la préservation de la planète et qui soutient toutes les actions de préservation de l’environnement.

L’équipe de Surfrider Foundation Maroc a sensibilisé les participants sur les problématiques citées ci-dessous (les déchets aquatique et la problématique de décharges sauvages). Elle a également insisté sur l’importance de la prise de conscience des citoyens envers la préservation de l’environnement littoral. Parce que la pollution aquatique ne se termine jamais et que le nettoyage ne sera jamais une solution si les gens ne sont pas sensibilisés en amont.

Le nettoyage a duré deux heures et la quantité de déchets collectés est importante, environ deux tonnes !

Le bon déroulement de l’évènement a été possible grâce à la contribution de tous les participants qui étaient venus volontairement pour aider à la propreté de nos plages.

Un grand bravo et merci à tous !

Surfrider Foundation Maroc tient à remercier tous les bénévoles, le collège Albohtouri(professeurs & élèves), Mr Super Cop, l’association Aljiser, l’association Surf Aghroud, la commune rurale de Taghazout qui a mis son camion de collecte des déchets à notre disposition.

Merci à nos différents partenaires de nous avoir suivis sur ces manifestations.

« pensez à adopter des gestes simples qui préserveront notre littoral de la pollution qui tue petit à petit notre patrimoine marin »

Les ‘’Classes Bleues »: le programme de sensibilisation annuel de SFM

Le programme « Classes Bleues » est un projet que Surfrider Foundation Maroc (SFM) a initié depuis sa création en 2010. Ce programme permet à SFM d’intervenir dans des établissements scolaires privés et publics de la Région d’Agadir. Pour sensibiliser les élèves et consolider l’éducation à l’environnement dans les écoles.

Les classes Bleues sont organisées dans le cadre du partenariat établi avec la délégation de l’éducation nationale Agadir Ida Outanane. Cette dernière joue un rôle primordial dans le processus administratif, elle facilite notamment l’accès aux établissements scolaires pour Surfrider Foundation Maroc.

DSCF5743

Les classes bleues se présentent sous forme de mini-expositions dans les salles de cours, de diffusion de films pédagogiques, de débat participatifs, de jeux éducatifs, d’expériences scientifiques, d’ateliers Récup‘art. Cette année SFM intègre à nouveau les sorties pédagogiques dans des fermes ou dans les stations d’épuration d’eau.

Les thèmes de la pollution, des déchets, de l’eau, de la biodiversité, des énergies renouvelables et des changements climatiques ou encore la thématique Océan/Climat sont ainsi abordés sous un angle à la fois théorique, pratique et ludique. Chaque année des centaines d’élèves profitent des interventions réalisées par l’équipe pédagogique de SFM.

Cette année SFM intervient massivement auprès des écoles qui participent au concours du programme « éco-école », initié par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement. Il s’agit d’une démarche pédagogique et volontariste, qui encourage les élèves à jouer un rôle actif et à évaluer leur lieu de vie commun, dans le but de l’améliorer et remédier aux différents problèmes environnementaux qu’ils rencontrent et qui les touchent avant tout.

IMAG1778

Le programme « éco-écoles » doit suivre une méthodologie précise en sept étapes que tous les établissements scolaires peuvent adopter. Ce processus, basé sur les éléments d’un programme de Management Environnemental, comprend un grand nombre de parties prenantes mais ce sont les élèves qui ont le rôle le plus important.

Les écoles qui ont réussi à atteindre leurs objectifs et la consolidation de la sensibilisation à l’environnement auprès des écoliers se verront attribuer le label International : Le Pavillon Vert.

Surfrider Foundation Maroc, en partenariat avec la délégation de l’éducation, ont établi le programme des interventions du mois à venir.

              Emploi des séances de sensibilisation « Classes Bleues » du 14/02/2017 au 01/03/2017

Etablissement scolaires

Date

Quartiers

 Ecole Ibn Sina

14/02/2017

Les amicales

Ecole Al Amouaj

15/02/2017

Tamraght

Ecole Taddart Anza

16/02/2017

Taddart Anza

Ecole Hay Mohammadi

17/02/2017

Hay Mohammadi

Ecole Chaair Alhamra

20/02/2017

Al massira

Ibn Batota

21/02/2017

Amessernat

Ecole Almaghreb Alaarabi

22/02/2017

Al massira

Ecole Al moujahdine

23/02/2017

Dakhla

Ecole Anasser

24/02/2017

Elbatoir

Ecole Almassira

27/02/2017

El massira

Ecole Ibn hanbal

28/02/2017

Al quods

Ecole Al izdihar

01/03/2017

Salam

 Éduquer au respect de l’environnement, c’est contribuer à bâtir un avenir meilleur pour la planète. C’est aussi prouver que l’école est une force sociale importante.

Eco Ambassadeurs : La génération future engagée pour l’environnement

Surfrider Foundation Maroc œuvre dans l’éducation et la sensibilisation depuis plusieurs années. SFM est consciente de l’existence de nombreux problèmes environnementaux dans les établissements scolaires de  la région. Pour cette nouvelle année 2017, l’association aimerait concrétiser son projet « Eco-Ambassadeurs ». Une véritable initiative d’éducation environnementale.

Les établissements scolaires marocains publics ne disposent pas de moyens financiers pour donner une solution à ces problèmes environnementaux, pourtant nous sommes convaincus que les élèves ont un grand potentiel pour les identifier, ainsi qu’une force de propositions dynamique et pertinente. D’après notre expérience, les jeunes sont majoritairement conscients des problèmes environnementaux dans leur vie quotidienne et ils sont prêts à mettre en œuvre des solutions concrètes. Un encadrement est nécessaire pour pouvoir accompagner ces jeunes dans leurs démarches, et faire de l’école un modèle de vie éco-citoyenne en collectivité.

16176753_1354734127932938_1556414679_n

C’est la raison de la mise en place du projet « Eco-Ambassadeurs ». Ce projet vise à former des éco-ambassadeurs pour créer une prise de conscience générale autour de l’environnement et faire des élèves d’aujourd’hui, des citoyens responsables de demain.

Il a aussi pour objectif la dynamisation autour d’un programme pertinent, des clubs de l’environnement déjà existants. Grâce à ce projet pilote, nous souhaitons établir un diagnostic des problématiques environnementales à l’école et mettre en œuvre des solutions concrètes. Cette démarche d’analyse et d’action doit être faite par les élèves eux-mêmes, en concertation avec le corps enseignant (encadrants du club de l’environnement et chefs d’établissement). Le but est d’impliquer au maximum les acteurs de ce lieu de vie et d’apprentissage.

Enfin, il s’agit de créer des liens durables entre les établissements d’horizons différents (littoral, rural et urbain) afin d’encourager les échanges et relations pour d’éventuels projets futurs.

يسيسيس                                                       Création du club de l’environnement « Collège Al bouhtouri » 

Pour encadrer et former ces clubs, l’équipe SFM mènera dans un premier temps des séances de sensibilisation avec les clubs sur deux thématiques : Protection du littoral & Océan et Climat.

L’action s’organisera ensuite dans chaque établissement 3 ateliers portant sur les thèmes suivants : « Eau / Énergie », « Déchet / Recyclage » et « Biodiversité / Alimentation » .

Ces ateliers seront animés par notre équipe et auront pour but d’encourager les clubs à organiser eux-mêmes des ateliers complémentaires sur ces thèmes durant l’année scolaire.

يؤيسي

   L’activité de la plantation initier par le collège Al Bouhtouri, à l’école Almouaj Tamraght

Les résultats de ces ateliers seront présentés lors de la Journée Mondiale de l’Environnement qui viendra conclure le projet. Durant cette journée festive, chaque établissement présentera son travail au moyen de panneaux d’affichage, maquettes, photos, vidéos… Les clubs auront ainsi le plaisir de partager leurs expériences et de comparer les solutions mises en œuvre localement, propres à chaque environnement (littoral, rural et urbain).

Un concours d’éco-ambassadeur sera également lancé au début du projet afin d’inciter les élèves à adopter un regard critique et artistique sur la démarche du projet. Pour honorer ces éco-ambassadeurs, des prix seront remis afin de récompenser ces jeunes.

Finalement les résultats attendus de ce projet sont les suivants :

-         90 éco-ambassadeurs formés, capables de transmettre l’information à leur entourage (camarades/famille) et de montrer l’exemple.

-          Plus de 2000 personnes sensibilisées indirectement (élèves, corps enseignants, personnels des établissements, parents d’élèves).

-          3 clubs d’environnement consolidés pour des actions sur le long terme.

-          1 réseau actif entre les 3 collèges pour de futurs projets.

-          Un impact positif et durable sur le comportement des élèves envers l’environnement.

Le programme :

Date

Lieu

Sujet

Intervenants

Décembre

Al Bouhtouri

Rencontre avec l’établissement, présentation du projet, identification du club de l’environnement

L’équipe SFM, chef d’établissement et encadrant du club de l’environnement

NablousTaghazout

Riad Imsouane

Début janvier

Paradis Plage

Journée rencontre/ partage/jeux et établissement du planning / lancement du concours

Équipe SFM, encadrants clubs et jeunes éco-ambassadeurs

Janvier

Al Bouhtouri

Séance de sensibilisation « Déchets aquatiques » et « Océan et climat »

Animateurs SFM, encadrant et éco-ambassadeurs

NablousTaghazout

Riad Imsouane

Février

Al Bouhtouri

Diagnostique environnemental de l’établissement

Animateurs SFM, encadrants et éco-ambassadeurs

NablousTaghazout

Riad Imsouane

Fin Février

Institut Francais

Journée réflexion / débat « solutions »

Équipe SFM, encadrant, éco-ambassadeurs

Mars : 22 mars journée mondiale de l’eau

Al Bouhtouri

Atelier « Eau / Énergie »

Animateurs SFM, encadrant et éco-ambassadeurs

Nablous Taghazout

Riad Imsouane

Avril : 22 avril journée mondiale de la terre

Al Bouhtouri

Atelier « Déchet »

Animateurs SFM, encadrant et éco-ambassadeurs

NablousTaghazout

Riad Imsouane

Mai : 22 mai journée mondiale de la biodiversité

Al Bouhtouri

Atelier « Biodiversité / Alimentation »

Animateurs SFM, encadrant et éco-ambassadeurs

NablousTaghazout

Riad Imsouane

5 juin : journée mondiale de l’environnement

Paradis Plage

Journée festive, exposition des résultats et concourt

Équipe SFM, chef d’établissement, représentant de la délégation, partenaires du projet, encadrants clubs et jeunes éco-ambassadeurs

 

Surfrider Foundation Maroc est encore à la recherche des nouveaux partenaires qui pourraient financer le projet « Eco-Ambassadeurs », sous forme de dons matériels/en nature ou à travers une aide financière.

 

 

 

Deux spots de surf menacés à Taghazout

Les représentants de la communauté Surf de la région d’Agadir expriment leur vive inquiétude et leur indignation totale face aux travaux de construction d’un complexe immobilier et touristique en cours sur le littoral de la Commune rurale de Taghazout. Ces travaux, menés au détriment de l’environnement et de la population locale et en infraction à la loi, menacent de disparition totale les spots de surf de renommée internationale « La source » et « Mystery » uniques en leur genre.
Le collectif de défense est mené par l’association Surfrider Foundation Maroc (SFM) en tant qu’association protectrice de l’environnement littoral oeuvrant pour la sauvegarde du patrimoine naturel, créée par des surfeurs, et par la Confédération des Entreprises Marocaines de Surf Touristique (CEMST).

Spots de surf
D’un point de vue environnemental, la loi 81-12 de juin 2015 pour la protection du littoral est clairement bafouée. Pour rappel, cette loi vise :
- la prévention et la lutte contre l’érosion ;
- la réduction de la pollution et de la dégradation du littoral ;
- l’institution d’une zone non constructible adjacente au littoral d’une longueur de 100m;
calculée à partir de la limite terrestre de ce littoral ;
- l’implication de la société civile.
Autre infraction à la loi : la loi 12-03, qui soumet les complexes touristiques, notamment ceux situés au littoral à l’étude d’impact sur l’environnement. Par ailleurs, et d’un point de vue économique et social, l’accès à la plage et à ces spots de surf qui attirent chaque années des milliers de touristes du monde entier sont menacés.

#savelasource #savemysery #surf #savespots #lasource #mystery #littoral #loilittoral

Téléchargez le: Communiqué de presse La source & Mystery