La première intervention de Surfrider Maroc au Club Méditerranée d’Agadir.

Dans le cadre de son programme « Formation Entreprise », Surfrider Foundation Maroc est intervenue pour la première fois le 1er février 2017 auprès des Gentils Employés (GE) de l’hôtel Club Méditerranée d’Agadir. Cette intervention est la première que Surfrider Foundation Maroc réalise pour le secteur touristique.
Ces interventions sont réalisées au sein d’entreprises engagées pour l’environnement afin de sensibiliser leur personnel aux enjeux du développement durable. Les séances de sensibilisation sont très riches en informations. Elles visent essentiellement à former un personnel éco-citoyen qui s’engage individuellement en faveur des écogestes dans leurs entreprises respectives. 233344 Comme tout le monde le sait, notre nouveau partenaire Club Méditerranée s’engage déjà en faveur du respect et de la protection de l’environnement (eau, énergie & climat, déchets & pollution, biodiversité). Le Club Med soutient les associations locales des lieux dans lequel il est implanté. Il met en valeur les projets qui participent à la protection de la biodiversité et dans le même temps il sensibilise à la préservation de l’environnement ses salariés (appelés « GO/GE ») et sa clientèle (appelée « GM »). Surfrider Foundation Maroc est très honorée du partenariat récemment mis en place. Pour plus de détails sur la politique de développement durable du : Club Med

La séance de sensibilisation a débuté par l’intervention de la Fondation Club Med. Cette dernière a expliqué aux GE l’importance de protéger leur environnement, elle a également insisté sur le rôle que joue l’association Surfrider Foundation Maroc dans la sensibilisation du grand public.
Le thème de la séance proposée aux « GE » était l’environnement littoral (déchets aquatiques, sources des déchets, eco-geste à adopter…). La séance a été animée autour d’un petit débat sur la relation entre l’environnement (plages, forêts, vallées, espaces publics, rues…) et le tourisme.

hggggg

Tous les participants étaient d’accord pour faire le même constat : il est clair que les touristes sont attirés par la richesse du patrimoine naturel, culturel et paysager. Il est donc essentiel de préserver ces richesses en empêchant les atteintes à l’environnement et la dégradation de sites très fréquentés (Vallée de paradis, cascades d’Imouzzer, etc.) mais également en gardant les plages et les parcs propres ainsi qu’une bonne qualité des eaux de baignade.

Problématique des déchets dans la région de Tamri

Dans le cadre de ses objectifs de protection et de mise en valeur du littoral, Surfrider Foundation Maroc a organisé samedi 28 janvier 2017 un grand nettoyage sur les plages d’Imi Ouaddar et Aghroud. L’organisation de cette initiative Océane s’est faite en réponse aux réclamations des habitants du village d’Aghroud qui se plaignent de la quantité énorme de déchets qui se trouvent sur les plages de la région de Tamri.

Pendant le projet « Imi Ouaddar zéro déchet » en 2014, cette problématique des déchets avait déjà été évoquée, la région de Tamri souffrant énormément des décharges sauvages… Les conséquences sont désastreuses puisque les déchets de tous les villages de la commune de Tamri déversés dans les oueds finissent dans l’Océan.

photoss

À ce jour, aucune solution n’avait été proposée pour lutter contre cette catastrophe. Pour résoudre le problème, la réalisation d’un centre intercommunal (Tamri, Aourir et Taghazout) de tri et de transfert est bien prévue dans le Plan directeur préfectoral de gestion des déchets ménagers et assimilés des préfectures d’Agadir Ida Outanane. Toutefois, cette solution n’est pour le moment qu’en phase d’étude. Pour éviter davantage de dégradation, Surfrider Foundation Maroc propose donc à la Wilaya d’Agadir de permettre à la commune de Tamri de décharger provisoirement à la grande décharge autorisée d’Agadir.

Lors de l’initiative Océane du 28 janvier, l’association Surfrider Foundation Maroc a choisi de se rassembler devant la coopérative des pêcheurs du village d’Imi Ouaddar. Cet endroit a été choisi symboliquement par l’association Surfrider Foundation Maroc au vu de l’activité principale de cette collectivité : la pêche.

La plupart des Gadiris préfèrent acheter des poissons dans ce marché, cependant il y reste beaucoup d’efforts à faire en terme de propreté des lieux (beaucoup de morceaux de fil et de filets de pêche se retrouvent sur la plage…). Les pêcheurs doivent prendre conscience que cela a aussi des conséquences sur la qualité des produits de la pêche. À cet occasion SFM lance un appel aux acteurs locaux et à l’office nationale de la pêche de contrôler davantage le point de débarquement du poisson d’Imi Ouaddar.

خخخ

L’initiative Océane s’est déroulée dans une bonne ambiance. Les participants étaient nombreux (élèves, familles, enfants, jeunes, associations…) pour soutenir l’action de nettoyage de la plage. Le mystérieux SUPER COP a créé la surprise en s’invitant en tenue de super man de l’environnement. Les regards de tout le monde se sont tournés vers ce personnage qui se bat depuis longtemps pour la préservation de la planète et qui soutient toutes les actions de préservation de l’environnement.

L’équipe de Surfrider Foundation Maroc a sensibilisé les participants sur les problématiques citées ci-dessous (les déchets aquatique et la problématique de décharges sauvages). Elle a également insisté sur l’importance de la prise de conscience des citoyens envers la préservation de l’environnement littoral. Parce que la pollution aquatique ne se termine jamais et que le nettoyage ne sera jamais une solution si les gens ne sont pas sensibilisés en amont.

Le nettoyage a duré deux heures et la quantité de déchets collectés est importante, environ deux tonnes !

Le bon déroulement de l’évènement a été possible grâce à la contribution de tous les participants qui étaient venus volontairement pour aider à la propreté de nos plages.

Un grand bravo et merci à tous !

Surfrider Foundation Maroc tient à remercier tous les bénévoles, le collège Albohtouri(professeurs & élèves), Mr Super Cop, l’association Aljiser, l’association Surf Aghroud, la commune rurale de Taghazout qui a mis son camion de collecte des déchets à notre disposition.

Merci à nos différents partenaires de nous avoir suivis sur ces manifestations.

« pensez à adopter des gestes simples qui préserveront notre littoral de la pollution qui tue petit à petit notre patrimoine marin »

Eco Ambassadeurs : La génération future engagée pour l’environnement

Surfrider Foundation Maroc œuvre dans l’éducation et la sensibilisation depuis plusieurs années. SFM est consciente de l’existence de nombreux problèmes environnementaux dans les établissements scolaires de  la région. Pour cette nouvelle année 2017, l’association aimerait concrétiser son projet « Eco-Ambassadeurs ». Une véritable initiative d’éducation environnementale.

Les établissements scolaires marocains publics ne disposent pas de moyens financiers pour donner une solution à ces problèmes environnementaux, pourtant nous sommes convaincus que les élèves ont un grand potentiel pour les identifier, ainsi qu’une force de propositions dynamique et pertinente. D’après notre expérience, les jeunes sont majoritairement conscients des problèmes environnementaux dans leur vie quotidienne et ils sont prêts à mettre en œuvre des solutions concrètes. Un encadrement est nécessaire pour pouvoir accompagner ces jeunes dans leurs démarches, et faire de l’école un modèle de vie éco-citoyenne en collectivité.

16176753_1354734127932938_1556414679_n

C’est la raison de la mise en place du projet « Eco-Ambassadeurs ». Ce projet vise à former des éco-ambassadeurs pour créer une prise de conscience générale autour de l’environnement et faire des élèves d’aujourd’hui, des citoyens responsables de demain.

Il a aussi pour objectif la dynamisation autour d’un programme pertinent, des clubs de l’environnement déjà existants. Grâce à ce projet pilote, nous souhaitons établir un diagnostic des problématiques environnementales à l’école et mettre en œuvre des solutions concrètes. Cette démarche d’analyse et d’action doit être faite par les élèves eux-mêmes, en concertation avec le corps enseignant (encadrants du club de l’environnement et chefs d’établissement). Le but est d’impliquer au maximum les acteurs de ce lieu de vie et d’apprentissage.

Enfin, il s’agit de créer des liens durables entre les établissements d’horizons différents (littoral, rural et urbain) afin d’encourager les échanges et relations pour d’éventuels projets futurs.

يسيسيس                                                       Création du club de l’environnement « Collège Al bouhtouri » 

Pour encadrer et former ces clubs, l’équipe SFM mènera dans un premier temps des séances de sensibilisation avec les clubs sur deux thématiques : Protection du littoral & Océan et Climat.

L’action s’organisera ensuite dans chaque établissement 3 ateliers portant sur les thèmes suivants : « Eau / Énergie », « Déchet / Recyclage » et « Biodiversité / Alimentation » .

Ces ateliers seront animés par notre équipe et auront pour but d’encourager les clubs à organiser eux-mêmes des ateliers complémentaires sur ces thèmes durant l’année scolaire.

يؤيسي

   L’activité de la plantation initier par le collège Al Bouhtouri, à l’école Almouaj Tamraght

Les résultats de ces ateliers seront présentés lors de la Journée Mondiale de l’Environnement qui viendra conclure le projet. Durant cette journée festive, chaque établissement présentera son travail au moyen de panneaux d’affichage, maquettes, photos, vidéos… Les clubs auront ainsi le plaisir de partager leurs expériences et de comparer les solutions mises en œuvre localement, propres à chaque environnement (littoral, rural et urbain).

Un concours d’éco-ambassadeur sera également lancé au début du projet afin d’inciter les élèves à adopter un regard critique et artistique sur la démarche du projet. Pour honorer ces éco-ambassadeurs, des prix seront remis afin de récompenser ces jeunes.

Finalement les résultats attendus de ce projet sont les suivants :

-         90 éco-ambassadeurs formés, capables de transmettre l’information à leur entourage (camarades/famille) et de montrer l’exemple.

-          Plus de 2000 personnes sensibilisées indirectement (élèves, corps enseignants, personnels des établissements, parents d’élèves).

-          3 clubs d’environnement consolidés pour des actions sur le long terme.

-          1 réseau actif entre les 3 collèges pour de futurs projets.

-          Un impact positif et durable sur le comportement des élèves envers l’environnement.

Le programme :

Date

Lieu

Sujet

Intervenants

Décembre

Al Bouhtouri

Rencontre avec l’établissement, présentation du projet, identification du club de l’environnement

L’équipe SFM, chef d’établissement et encadrant du club de l’environnement

NablousTaghazout

Riad Imsouane

Début janvier

Paradis Plage

Journée rencontre/ partage/jeux et établissement du planning / lancement du concours

Équipe SFM, encadrants clubs et jeunes éco-ambassadeurs

Janvier

Al Bouhtouri

Séance de sensibilisation « Déchets aquatiques » et « Océan et climat »

Animateurs SFM, encadrant et éco-ambassadeurs

NablousTaghazout

Riad Imsouane

Février

Al Bouhtouri

Diagnostique environnemental de l’établissement

Animateurs SFM, encadrants et éco-ambassadeurs

NablousTaghazout

Riad Imsouane

Fin Février

Institut Francais

Journée réflexion / débat « solutions »

Équipe SFM, encadrant, éco-ambassadeurs

Mars : 22 mars journée mondiale de l’eau

Al Bouhtouri

Atelier « Eau / Énergie »

Animateurs SFM, encadrant et éco-ambassadeurs

Nablous Taghazout

Riad Imsouane

Avril : 22 avril journée mondiale de la terre

Al Bouhtouri

Atelier « Déchet »

Animateurs SFM, encadrant et éco-ambassadeurs

NablousTaghazout

Riad Imsouane

Mai : 22 mai journée mondiale de la biodiversité

Al Bouhtouri

Atelier « Biodiversité / Alimentation »

Animateurs SFM, encadrant et éco-ambassadeurs

NablousTaghazout

Riad Imsouane

5 juin : journée mondiale de l’environnement

Paradis Plage

Journée festive, exposition des résultats et concourt

Équipe SFM, chef d’établissement, représentant de la délégation, partenaires du projet, encadrants clubs et jeunes éco-ambassadeurs

 

Surfrider Foundation Maroc est encore à la recherche des nouveaux partenaires qui pourraient financer le projet « Eco-Ambassadeurs », sous forme de dons matériels/en nature ou à travers une aide financière.

 

 

 

La COP22 est terminée, restons engagés pour notre planète.

La société marocaine a connu l’année dernière un véritable changement sur les questions environnementales. L’année 2016 aura été l’occasion de s’informer et d’apprendre beaucoup sur les thèmes environnementaux (climat,océan, littoral, forêt, protection des ressources naturelles, pollution, loi d’interdiction du plastique, etc.).

Cette forte sensibilisation est le résultat de l’organisation par le Maroc de la COP22 qui s’est déroulée en novembre 2016 à Marrakech. Les médias de masse (les chaînes, les radios) et les réseaux sociaux ont joué un rôle très important dans le changement sociétal et comportemental des citoyens marocains. La sensibilisation s’est fait grâce aux campagnes de communication (vidéos, spots publicitaires) qui avaient pour but d’inciter les citoyens à protéger l’environnement et à adopter les bons éco-gestes.

 

Surfrider Foundation Maroc, qui travaille dans le domaine de la protection de l’environnement littoral et dans le développement durable depuis 6 ans, confirme ce bouleversement dans la prise de conscience écologique au Maroc. Elle a mesuré cela pendant l’Opération « Coca Cola J’aime ma plage 2016 ». En effet, lors de cette opération visant à sensibiliser les estivants et à nettoyer les côtes de la région d’Agadir, SFM a constaté que les estivants étaient de plus en plus conscients de l’importance de garder un leurs plages propres. Désormais, les poubelles installées sont utilisées et les usagers de la plage ramassent leurs déchets. Auparavant, ce comportement était rare et mal vu. La COP22 aura permis de rendre ces comportements habituels.

Malheureusement, la COP22 est terminée et le sujet de l’écologie n’est plus évoqué par les médias au Maroc. Est-ce possible de penser que les 33 millions de marocains ont tous été ciblés et sensibilisés en si peu de temps ?

Pourquoi le thème de l’environnement n’est-il pas davantage mis en avant par les médias marocains ?

Ne serait-il pas important de continuer les campagnes de sensibilisation auprès du public marocain afin que la nouvelle génération grandisse avec cette sensibilité environnementale ?

Les médias jouent un rôle très important dans la diffusion des messages de sensibilisation au quotidien. D’autant plus que le citoyen marocain est prêt à changer sa façon de vivre et à devenir un eco-citoyen. Toutefois, il faut l’y encourager et l’aider, c’est là le rôle des organisation environnementales : l’accompagner, l’informer et le former.

Tous ensemble, soyons solidaires pour préserver notre planète

        .

Les élèves portent la voix de l’océan – Journée scolaire lors de la COP22 à Marrakech

Le 13 novembre, Younes, Martine et Johannes de Surfrider Foundation Maroc (SFM) sont arrivés à Marrakech pour visiter la COP22, créer des contacts avec d’autres associations et des futurs partenaires. Le 16 novembre 2016, l’équipe SFM a coopéré avec Aines, Elize et Marie de Surfrider Foundation Europe (SFE) pour organiser une journée scolaire dans le cadre de la COP22.

L’objectif était de permettre à 200 élèves de plusieurs collèges et lycées du Royaume (Agadir, Essaouira, Taghazout et Marrakech) de visiter la ville ocre lors de cet événement international. Pour impliquer les établissements à la COP22, SFM avait réservé un amphithéâtre à la Faculté des Sciences Techniques de l’université Cadi Ayyad pour recevoir les élèves autour d’une journée « Océan et Climat ». L’objectif était de les sensibiliser à la problématique du changement climatique et au rôle de l’océan.

La faculté accueillait déjà de nombreux side-event liés à la COP22, et l’équipe a du faire face à de nombreux problèmes logistiques et techniques…

 

Journée scolaire

Les élèves lors du lancement de la conférence

Les élèves étaient aux RDV, excités d’avoir fait ce voyage et impatients de découvrir les activités de l’après-midi. Ils ont d’abord assisté à une conférence sur les conséquences du changement climatique pour l’océan, donnée par Mr Lahcen Daoudi, professeur de géologie de l’université Cadi Ayyad.
Puis ils ont participé à un quiz sur le changement climatique animé par les membres de SFE. Grâce aux 100 boîtiers mis à disposition, les élèves répartis en groupe de trois jeunes ont pu répondre aux questions affichées sur un diaporama. Un logiciel spécial connecté avec tous les boîtiers comptabilisait les résultats des élèves instantanément. C’est grâce à cela que les gagnants du quiz ont pu être identifié. Afin de les féliciter, les cadeaux Surfrider leur ont été remis : t-shirt, bouteilles réutilisables, casquettes, etc…. Les 200 jeunes ont tous participé au quiz avec beaucoup d’énergie et étaient fiers d’avoir su répondre aux questions!

 Journée scolaire

Mr Lahcen Daoudi explique les conséquences du changement climatique pour l’océan

Journée scolaire

Les élèves participent au quiz…

Journée scolaire

…et fêtent leurs bonnes réponses.

Avant de conclure la journée scolaire, Mr Super COP nous a rendu visite. Ce personnage jouait le rôle de mascotte de la COP22 pour motiver et encourager les hommes à sauver le climat! C’est ce qu’il a fait en lançant un appel auprès des élèves pour respecter l’environnement, appliquer des éco-gestes et exiger des décideurs des actions concrètes pour lutter contre le changement climatique.

Journée scolaire

La remise des prix du quiz

Malgré les difficultés d’organisation, les enseignants ont félicité SFM pour l’organisation de cette journée et l’opportunité offerte à ces élèves de participer à la COP22 . Il est essentiel pour notre ONG d’impliquer la jeunesse marocaine, puisqu’elle est la génération de demain et de mettre l’accent sur le rôle de l’Océan pour le Climat mondial. La sensibilisation et l’éducation des jeunes d’aujourd’hui permettront de former une génération écologique qui saura lutter contre le réchauffement climatique et atténuer ses conséquences.

Journée scolaire

Photos de groupe

SFM remercie tous les acteurs de la journée scolaire pour leur participation, aide, soutien et patience, notamment les élèves et les enseignants du groupe scolaire OSUI Eric Tabarly d’Essaouira, du collège Al-Bouhtouri d’Ait Melloul, du Lycée Français d’Agadir, du groupe scolaire OSUI Majorelle de Marrakech et du collège Nablous de Taghazout. Nous remercions également Mr Daoudi, l’équipe de SFE et les organisateurs bénévoles de la Faculté des Sciences Techniques de Marrakech.