La COP22 est terminée, restons engagés pour notre planète.

La société marocaine a connu l’année dernière un véritable changement sur les questions environnementales. L’année 2016 aura été l’occasion de s’informer et d’apprendre beaucoup sur les thèmes environnementaux (climat,océan, littoral, forêt, protection des ressources naturelles, pollution, loi d’interdiction du plastique, etc.). Cette forte sensibilisation est le résultat de l’organisation par le Maroc de la COP22 qui s’est déroulée en novembre 2016 à Marrakech.

Les médias de masse (les chaînes, les radios) et les réseaux sociaux ont joué un rôle très important dans le changement sociétal et comportemental des citoyens marocains lors de la mobilisation à la COP22. La sensibilisation s’est fait grâce aux campagnes de communication (vidéos, spots publicitaires) qui avaient pour but d’inciter les citoyens à protéger l’environnement et à adopter les bons éco-gestes.

 

Surfrider Foundation Maroc, qui travaille dans le domaine de la protection de l’environnement littoral et dans le développement durable depuis 6 ans, confirme ce bouleversement dans la prise de conscience écologique au Maroc. Elle a mesuré cela pendant l’Opération « Coca Cola J’aime ma plage 2016 ». En effet, lors de cette opération visant à sensibiliser les estivants et à nettoyer les côtes de la région d’Agadir, SFM a constaté que les estivants étaient de plus en plus conscients de l’importance de garder un leurs plages propres. Désormais, les poubelles installées sont utilisées et les usagers de la plage ramassent leurs déchets. Auparavant, ce comportement était rare et mal vu. La COP22 aura permis de rendre ces comportements habituels.

Malheureusement, la COP22 est terminée et le sujet de l’écologie n’est plus évoqué par les médias au Maroc. Est-ce possible de penser que les 33 millions de marocains ont tous été ciblés et sensibilisés en si peu de temps ?

Pourquoi le thème de l’environnement n’est-il pas davantage mis en avant par les médias marocains ?

Ne serait-il pas important de continuer les campagnes de sensibilisation auprès du public marocain afin que la nouvelle génération grandisse avec cette sensibilité environnementale ?

Les médias jouent un rôle très important dans la diffusion des messages de sensibilisation au quotidien. D’autant plus que le citoyen marocain est prêt à changer sa façon de vivre et à devenir un eco-citoyen. Toutefois, il faut l’y encourager et l’aider, c’est là le rôle des organisation environnementales : l’accompagner, l’informer et le former.

Tous ensemble, soyons solidaires pour préserver notre planète

        .

Agadir: Le continent africain face au développement durable et à la lutte contre le réchauffement climatique

Dans le cadre de la COP22 de Marrakech, des jeunes africains de différentes organisations à savoirla Confédération des Etudiants et Stagiaires Africains au Maroc (CESAM),  l’Association des Élèves Etudiants Africains au Maroc (ASEESIM) et l’équipe de recherche en Management, Entrepreneuriat et Communication d’UNIVERSIAPOLIS, organisent une journée sous le thème « Développement durable et lutte contre le réchauffement climatique comme moteur de la coopération sud-sud »  le 03 novembre à Agadir.

développement durable

Cet événement est une occasion unique d’impliquer la population africaine et représente une véritable opportunité pour que les acteurs économiques et les entreprises de s’engager dans le  développement durable.

Cette journée vise aussi à mettre en contact les ONG et leurs donnent la parole afin de partager leurs expérience et de confronter leurs difficultés. Ces acteurs associatifs jouent un rôle très important dans la sensibilisation à la problématique climat dans la société africaine. La population africaine reste peu sensibilisée à cette problématique bien qu’elle soit parmis les premières victimes des conséquences du changement climatique.

L’Afrique subis des conséquences dévastatrices qui menacent de plonger des millions de personnes dans l’extrême pauvreté d’ici 2030, principalement à cause de rendements agricoles plus faibles, de prix alimentaires plus élevés et des effets négatifs de ce changement sur la santé. C’est pour cette raison que ces jeunes africains ont tracé des objectifs pour consolider le développement durable sur leur continent, tels que:

  • présenter les enjeux et les réalités du développement durable en Afrique ainsi que les initiatives mises en place dans le cadre du DD et de la lutte contre le CC
  • faire la promotion d’initiatives innovantes dans le cadre du  développement durable
  • permettre aux participants de concevoir et développer un projet solide dans les domaines du tourisme durable, de l’agriculture et de la pêche durable ainsi que dans le recyclage
  • créer une plateforme d’échange d’informations, d’expériences et de contacts entre les partenaires de développement (producteurs, opérateurs, consommateurs, décideurs politiques,chercheurs et analystes, …).

A l’occasion de cette journée, différentes activités seront présentées autour d’ateliers et de panels sur les thèmes suivants : Les enjeux de la corporate sustainability, la finance verte, la législation en matière d’environnement, la compétitivité de l’entreprise. Cette journée est ouverte à tous : étudiants, entreprises, associations et décideurs.

Surfrider Foundation Maroc est partenaire dans cette journée. L’association est inviter à partager son expérience dans le domaine de la sensibilisation et son engagement dans le DD, elle intervient ainsi sur la vision des populations par rapport à la question du developpement durable.

SFM tient à féliciter toutes les associations étudiantes africaines qui ont pris l’initiative d’organiser cette conférence qui va porter la voix du continent africain lors de la COP22!

Pour plus de détails sur cette conférence rejoignez : DD Afrique-Souss Massa